Chroniques Vietnamiennes 2

Irréductibles Karens 6

J’apprendrai plus tard que ce fard birman est, en fait, coutume de tous les jours. La poudre provient de l’écorce d’un arbre appelé Thanacta. Mélangée à l’eau, elle forme une pâte claire que l’on applique sur la peau en guise de protection contre les brûlures du soleil et la déshydratation. En Asie du Sud-Est, les Birmanes sont réputées pour la ... Read More »

Irréductibles Karens 5

— Il va venir tout à l’heure. Tu veux du café ? — Oh, que oui ! Debout depuis le milieu de la nuit, ma petite marche matinale m’a ouvert l’appétit. Et dire qu’il n’est pas encore sept heures ! — Repose-toi quelques instants avant le déjeuner, répète Sonny. Après avoir mangé, il nous faudra partir rapidement vers H.H., car ... Read More »

Irréductibles Karens 4

Il fait sombre sous le couvert végétal. J’arrive toutefois à distinguer les traces de passages précédents, zigzagants entre les bosquets de bambou, contournants les troncs vermoulus des grands arbres, passants sous les arches des lianes et des figuiers-lierre. Ce Karen aux allures de boxeur new-yorkais s’avère un conducteur de 4×4 des plus habiles. Il pousse son véhicule à travers les ... Read More »

Irréductibles Karens 3

Par contre, pour la malade à l’avant, je connais un peu mieux son triste sort. Le projet que je m’apprête à visiter permet, entre autres, d’acheminer les cas les plus graves à un hôpital qui, malgré la fermeture des frontières entre le territoire karen et la Thaïlande, accepte quand même de les soigner. Mais les fonds sont limités et les ... Read More »

Irréductibles Karens 2

Appétissant menu, couvert de porcelaine, serveurs en livrée, je profite de ces derniers instants de luxe et de confort. Dix-huit heures quarante-cinq. Alors que j’en suis à conclure qu’ils ne me contacteront, probablement, que le lendemain matin, je l’aperçois se dirigeant vers moi. Pantalons militaires camouflages, chemise blanche ouverte sur son large torse, tête de lutteur avec des cheveux drus ... Read More »

Irréductibles Karens

Oui vraiment, ce pourrait être n’importe quel hôtel de n’importe quelle ville du globe. Grand lit à deux places, flanqué d’un buffet-table-miroir en bois bronzé. Mini-bar surmonté d’un téléviseur sur base pivotante. Le tout du plus parfait style hôtel-de-tous-les-pays-du-monde. Hilton, Méridien, Quatre Saisons ? Washington, Amsterdam, Hong Kong ? Tiens, enfin un détail qui redonne un peu d’existence propre à ... Read More »

Pas déjà l’été !

Ce matin, l’été est arrivé. Une chaude serviette éponge, détrempée, qui colle à la peau, plus tenace qu’une sangsue affamée, plus engluante qu’un bain d’algues marines. Une chaude serviette éponge, détrempée qui, épousant toutes les formes du corps, s’immisce dans tous ses interstices, tous ses replis, tous ses contours. Une haleine de vapeur derrière les oreilles, dans le cou, sur ... Read More »

La langue me fourche 2

Euh… est-ce au nord ou au sud de Hanoi, ça ? … Dans le dialecte du Nord, se réalise comme «ch». Parfait ! Je vis au Nord. Alors, allons voir comment «se réalise» le ch. Ch ou ch : occlusive-prépalatale semblable au tch français. Mais au fait, il vient d’où ce bouquin ? Ah ! Je comprends… Antoine Dauphin, Docteur ... Read More »

La langue me fourche

Il n’est pas sourd j’te dis… il est stupide ! La barrière de la langue : quel obstacle ! C’est fou ce que l’on peut se sentir ridicule quand on ne comprend pas. Quand on arrive à deviner, mais qu’on ne peut répondre. C’est fou ce que l’on peut se sentir frustré d’être le seul au milieu d’un groupe qui ... Read More »

La guerre des antennes 2

Et puis un jour, je déménage. C’est à croire qu’elles m’ont suivi jusqu’ici… mais avec du renfort cette fois. Mon nouveau logement est au rez-de-chaussée… Beaucoup plus pratique doivent-elles se dire. Mon oeil averti avait noté leur présence… En fait, n’importe quel oeil, le moins averti fut-il, aurait noté leur présence. Elles sont partout. Abdomens frémissants et antennes aux aguets. ... Read More »